Blog

e-Reputation : 7 astuces pour les entrepreneurs et marketeurs

e-Reputation : 7 astuces pour les entrepreneurs et marketeurs

 

Il n’a jamais été aussi urgent de gérer sa réputation en ligne de manière aussi proactive que maintenant. Une quantité infinie d’informations est maintenant accessible aux consommateurs, dans une économie de plus en plus transparente, donnant ainsi le pouvoir aux internautes. Il n’a jamais été aussi facile de partager des avis sur des produits ou des expériences sur des services. Par conséquent, les marques qui ne suivent pas d’approche proactive quant à la gestion de leur e-réputation s’exposent à des risques qui peuvent s’avérer très couteux. Les fondamentaux d’une gestion prévisionnelle de la réputation peuvent être résumés en 7 points :

 

  1. Occuper les 3 premiers résultats de recherche ne suffit plus

Il est vrai que les résultats affichés sur la 1ère page d’un moteur de recherché contribuent en grande partie à la réputation d’une entreprise ou d’une personne. En d’autres termes, les 10 premiers résultats d’une recherche portant sur votre marque vont fortement influencer la décision d’achat d’un utilisateur. Cependant, les clients d’aujourd’hui sont plus convaincus par du contenu social. C’est à dire des avis de consommateurs ou des expériences partagées par une communauté d’utilisateurs. Ils sont donc plus susceptibles de se laisser convaincre par des informations axées sur la communauté. Par conséquent, utiliser votre site web pour occuper les 3 premières positions des résultats de recherche sur votre marque ne suffit plus. Il faut au moins occuper les 10 premières positions (toute la première page de résultats), qui ne doivent pas seulement consister de pages relatives au site web de votre marque mais aussi de contenus communautaires (avis positifs de clients, expériences d’utilisateurs, couvertures médiatiques, témoignages de consommateurs…) afin de bâtir la confiance nécessaire pour des clients potentiels pour faire une décision d’achat.

  1. Les nouvelles compagnies doivent amorcer la gestion de leur réputation en ligne avant même de lancer leur marque

 

Pour les entrepreneurs qui se lancent dans une nouvelle compagnie, la gestion de réputation en ligne s’impose comme une étape préalable au lancement d’une marque. Lancer une entreprise avec un nom qui ne conduira pas à la propriété et au contrôle de la marque est très risqué. Dans certains cas, la marque ou l’environnement de recherche du secteur est terni avant même que l’entreprise essaye de ‘gérer’ sa réputation en ligne. Il est donc prioritaire de chercher des noms potentiels de marque afin de s’assurer qu’il y a un moyen de contrôler son image sur les recherches, et aussi qu’aucune réputation négative n’y est associée.

 

  1. Un contenu négatif sur votre marque n’est pas la fin du monde

 

Si du contenu négatif sur votre marque apparait, il y a des stratégies afin d’aider à dissiper cela et c’est là que la gestion de réputation peut sauver la mise. Compte-tenu de la nature responsive et fluctuante des moteurs de recherche, il est possible de renverser la vapeur en servant du contenu pertinent plus récent à ces mêmes moteurs afin de reléguer les contenus négatifs à des positions de résultats inférieures. Souvent mais pas toujours, la clé pour réparer les dommages causés à une réputation en ligne est de publier des nouveaux contenus positifs de manière agressive, en incluant des contenus communautaires tels que des critiques positives ou des témoignages de clients afin de reprendre le contrôle du top 10 des résultats de recherche sur votre marque.

Cependant, malgré le fait que l’effet des contenus négatifs peut être dissipé, ces derniers ne disparaitront jamais. Par conséquent, des mesures doivent être prises afin de prévenir la propagation de contenus négatifs en amont. Pour se faire, il faut donc se munir d’outils de web listening et de social monitoring ou demander les services de structures spécialisées.

 

  1. Gérez la réputation en ligne non seulement de vos marques mais aussi de vos cadres

 

La gestion de la réputation en ligne ne se résume plus à celle de la marque, elle concerne aussi celle des cadres de l’entreprise. En B2B, les partenaires s’informent aussi sur les personnes impliquées dans les compagnies avec lesquelles ils comptent faire des affaires. Par conséquent, avoir une réputation en ligne propre est un facteur clé en B2B. La 1ère étape serait de prévoir des pages biographiques pour chaque haut cadre de la compagnie sur le site officiel de l’entreprise. Celles-ci seraient donc bien positionnées sur les recherches portant sur le nom d’un des cadres. Ensuite, il est important de générer de la couverture médiatique sur ces cadres le plus souvent possible (articles médias, billets de blogs, revues de presse…) pour augmenter la présence sur les moteurs de recherche mais aussi pour bâtir de la crédibilité et de la confiance autour de ces individus.

 

  1. N’ayez pas peur de chercher de l’aide externe pour mettre votre réputation sur la bonne voie

 

Il n’y rien de mal à faire appel à un expert pour aider à construire ou réparer une réputation en ligne si besoin. Ce que les clients voient quand ils font une recherche sur votre marque ou sur vos cadres leur sert le plus souvent à se faire une première impression et c’est cette même impression qui collera pour longtemps voire toujours. Une des meilleures décisions d’investissement que pouvez faire pour votre entreprise est dans votre propre réputation. Souvent, mettre en ligne des quantités importantes de contenu ne suffit pas dans des situations de gestion de réputation compliquées. Les procédés de gestion de e-Réputation requièrent des connaissances approfondies en facteurs d’optimisation de moteurs de recherche (SEO/SMO), ainsi que des notions considérables en médias numériques et médias sociaux. Il est parfois mieux de ne pas s’aventurer seul sur ces terrains, sans être accompagné par des experts.

 

  1. Le marketing par le contenu et les stratégies RP ne suffisent plus à réparer une réputation endommagée

La e-Reputation implique beaucoup d’engrenages. Il faut non seulement créer du contenu de qualité à un rythme intensif, un domaine où intervient le marketing par le contenu et les RP, mais aussi compter sur les complexités liées à l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) afin d’atteindre ses objectifs et faire en sorte que les contenus créés remplissent leurs rôles et occupent les 10 meilleures positions sur les résultats de recherche sur votre marque.

C’est souvent l’erreur que commettent beaucoup d’entrepreneurs et de marketing manager quand ils embarquent sur un nouveau plan de gestion e-Réputation. Ces derniers disposent d’équipes RP et content marketing mais n’investissent pas dans un service e-Réputation ou SEO. Compter sur une équipe RP pour remplir des objectifs e-Réputation ou SEO n’est pas faisable. Il faut investir temps et argent afin de se doter de bon outils de gestion de réputation qui peuvent faire en sorte d’agir en amont et de d’anticiper les problématiques liées à la réputation tout en contrôlant ce que les gens voient et lisent de vous en ligne.

 

  1. Tirez profit du rôle des médias sociaux dans la gestion de réputation

Gérer la manière dont votre compagnie communique avec le public sur les réseaux sociaux et celle dont d’autres utilisateurs parlent de vous est vital pour une présence digitale positive. Autrement, les médias sociaux peuvent devenir une sérieuse responsabilité. Comme cité précédemment, les internautes sont à la recherche de contenus communautaires, et les réseaux sociaux sont le premier lieu où ils vont en puiser. Investissez le temps, et les moyens humains si nécessaire, dans une stratégie de contenu agressive sur les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présents. Assurez-vous d’avoir au moins un compte sur lequel vous êtes très un actif comme Twitter, Facebook, LinkedIn ou n’importe quel réseau social pertinent à votre marché. Soyez hautement proactif sur vos réponses aux gens qui prennent contact avec vous, que ce soit pour faire un compliment, une critique, ou poser une question. Aussi, gardez à l’œil tous les hashtags sur votre marque, et répondez aux publications traitant de vos produits ou services à chaque fois que cela est nécessaire.

 

 

Sources :

Forbes’ Entrepreneurs Tips for Online Reputation

Tyler Collins : Mechanisms of Online Reputation Management